Nous évoluons tous dans une société où consommer en est le leitmotiv. Et pour cause, la consommation est le moteur de croissance et du développement économique de celle-ci. Mais voilà, à l’heure où le pouvoir d’achat est en berne, où la production des déchets ne cesse d’augmenter et le taux de recyclage ne suit pas, où les impacts environnementaux, sociaux et sanitaires de notre mode de consommation ne cessent d’être pointés du doigt, des solutions existent. Sans pour autant adopter un « mode de vie minimaliste » ou suivre à la lettre près le mouvement « zéro déchet », il est possible de succomber à l’appel du « Do It Yourself ».

Le Do It Yourself : bien plus qu’un loisir, un mode de vie

Cuisine, bricolage, déco notamment, nous sommes de plus en plus nombreux à créer, à façonner de nos mains, à customiser, à faire nous-mêmes tout simplement. Bien plus qu’un passe-temps, c’est devenu ces dernières années, un mode de vie à part entière qui permet de faire émerger, épanouir ses talents, de favoriser les rencontres et les échanges avec d’autres… de consommer autrement. Et, il est une activité en particulier qui crée des émules : la couture.

Si les machines à coudre, à l’image des aiguilles à tricoter d’ailleurs, ont été remisées au placard dans les années 60, elles réapparaissent de plus en plus dans nos intérieurs depuis les années 2000. La machine à coudre sort du placard tant elle est devenue un objet de plaisir. Machines à coudre, machines à broder, sur-jeteuses voire également mannequins de couture, la mercerie devient chic. Et c’est d’autant plus simple, qu’il est facile, simple et rapide de trouver l’objet idéal. En effet, il existe des guides d’achats, des comparatifs et des tests sur de nombreux produits, de quoi satisfaire ses envies en fonction de ses besoins, de son budget aussi. Dès lors, qu’il s’agisse de confectionner les faire part de mariage de notre meilleure amie, de se confectionner une robe tendance sur-mesure par exemple, tout est réalisable, tout devient possible.

Les nouvelles tendances du DIY

Et, cela va même encore plus loin. Récupérer, détourner deviennent de plus en plus tendances. La couture revient sur le devant de la scène avec un sacré lifting. Si « l’upcycling » ou le recyclage par le haut permet de récupérer des objets et de les transformer pour leur donner un nouvel usage, la tendance du moment est de faire du neuf avec du vieux. Le « surcyclage textile » consiste alors à transformer certaines pièces de notre garde-robe que l’on ne porte plus, qui sont abîmées ou encore que nous trouvons vieillottes pour leur donner une nouvelle vie. Une technique qui permet alors de valoriser certaines pièces de notre dressing et de réaliser des créations couture uniques, personnalisables et à petit prix ! Que nous soyons débutantes ou confirmées, grâce à la machine à coudre, les vêtements inutilisés ou les chutes reprennent vie. L’occasion de battre notre système de consommation à plates coutures et nous inscrire dans une logique d’économie circulaire.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *